Corrida de Dijon

20e Corrida de Dijon Lacouture taille patron httpwwwlebienpubliccomphotos-journal-spop1701_281105.jpg En fin tacticien, Claude Lacouture (au premier plan) a remporté hier la 20e Corrida de Dijon httpwwwlebienpubliccomicons_edition-trans.gif

Claude Lacouture a remporté de main de maître la vingtième édition de la Corrida de Dijon en 3436' courue dans le froid et les flocons.

L es flocons de neige avaient décidé de participer à cet anniversaire (20e édition). Pourtant, malgré ce temps hivernal, quelque 150 athlètes étaient présents. Les organisateurs, soucieux de la sécurité avaient même dispersé près 100 kg de sel, la veille, sur le chemin du ruisseau. De ce fait, le parcours rendu moins glissant, ce sont des spécialistes de la course hors stade qui ont pris les devants dès les premiers hectomètres de ce 10 km tracé dans le quartier de la Fontaine d'Ouche. Olivier Chaffangeon (Chenôve) et Olivier Soulier (Athlé 21) avaient décidé d'imprimer un rythme rapide à l'épreuve (10'14'' au 3 km), Lacouture (NL) et Franck Caillon (AC Talant) suivant à dix secondes. Derrière, l'écart était déjà creusé avec déjà plus de 30 secondes sur un trio de poursuivants mené par Romain Lelièvre et Philippe Ducrozet. Pour entamer le 2e tour, les deux compères de tête, mènent fière allure. Chaffangeon pense même, avouera-t-il après, à une 4e victoire sur cette épreuve. Mais, c'est sans compter sur le diesel Lacouture qui revient sur les deux échappés vers la fin du second tour, toujours suivi par Caillon, Ducrozet, Gentil, Ducourneau, Lelièvre et Roy. La jonction de Lacouture sera fatale à Soulier et il décroche aussitôt : « Quand je l'ai vu arriver, le moral en a pris un coup et je n'ai pas pu suivre le nouveau rythme instauré. J'ai alors assuré la troisième place », confie à l'arrivé ce dernier. Lacouture impose alors son allure aux avant-postes sous le regard bienveillant de Chaffangeon qui se cale derrière une bonne partie de la 3e boucle : « Normalement, je suis meilleur finisseur que Claude, alors j'ai attendu ». Mais, à l'amorce du dernier kilomètre, à l'entrée de la promenade du ruisseau, Lacouture place une accélération décisive fatale au Chenevelier. Lacouture ajoutera après coup : « Je suis parti tranquille, comme à mon habitude. Puis je suis remonté sur les deux Olivier. J'ai mené devant Chaffangeon mais quand il a perdu quelques mètres, j'ai juste fait attention dans la chicane avant le centre commercial pour ne pas tomber ». Olivier Chaffangeon reconnaîtra d'ailleurs sa défaite : « Quand il est revenu dans le vent, j'ai compris qu'aujourd'hui il était costaud, j'ai essayé de rester avec lui jusqu'à la fin mais au dernier kilomètre, Je n'avais plus de jus. » Chez les féminines, Véronique Bornel s'est employée sans cesse pour acquérir une belle première place devant Véronique Lambert (Athlé 21). LES CLASSEMENTS 10 km - Masculins : 1. Lacouture (NL) 34'36''; 2. Chaffangeon (AC Chenôve) 34'54''; 3. Soulier (Athlé 21) 35'19''; 4. Caillon (AC Talant) 36'08''; 5. Ducrozet (RCD) 36'26''; 6. Gentil (AC Chenôve) 36'39''; 7. Ducourneau (DUC) 37'16''; 8. R. Lelievre (RCD) 37'34''; 9. Castille (NL) 37'44''; 10. Roy (DUC Sombernon) 37'51''. Féminines : 1. Bornel (AC Chenôve) 42'29''; 2. Lambert (Athlé 21) 43'23''; 3. Lluch (ACF SEB) 45'52''; 4. Tisserand (Plombières) 45'56''; 5. S. Fanton (AC Talant) 46'04''. 3300 m populaire : 1. A. Dufresnes (DUC) 13'55''; 2. Gervais (NL) 16'45''; 3. Chavroche (DUC Sombernon) 16'50''. 3300 m. - Benjamins : 1. K. Camenen (DUC Sombernon) 1312'; 2. Evert (DUC Sombernon) 1314'; 3. Crespi (DUC Sombernon) 1430'. Benjamines : 1. Bouam (DUC Sombernon) 1629'. Minimes G : 1. E. Lacouture 1203'; 2. Dufresnes (Dijon UC) 1246'; 3. Mangelaers-Pivot 1254'. 1000 m. - Mini-poussins : 1. Bidault (DUC Sombernon) ; 2. Muller ; 3. Ollier. Mini-poussines : 1. Bendjir ; 2. Fontaine ; 3. M. Ollier. Poussins : 1. Clerc (DUC Sombernon) ; 2. Goubard (DUC Sombernon) ; 3. F. Camenen.