Championnat de Bourgogne piste

LE Bien Public du samedi 16 juin 2007

CHAMPIONNATS DE BOURGOGNE AU PARC DES SPORTS Recherche titres... et minima

httpwwwbienpubliccomphotos-spop1701_160607.jpg

C'est en meeting nocturne au parc des Sports Gaston-Gérard que se déroulent aujourd'hui les championnats de Bourgogne. La deuxième occasion pour décrocher son billet pour des échéances nationales.

Cette fois, il semble bien que les championnats de Bourgogne, qui ont lieu cet après-midi (à partir de 15h40) et ce soir, mettront un point final à l'histoire de l'athlétisme au parc des Sports. Initialement prévue au nouveau stade Colette-Besson, la compétition régionale n'a pu encore s'y tenir, faute de quelques manques sur le plan de la logistique. Mais ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'il ne soit complètement fonctionnel. Peut-être que ce contre-temps joue d'ailleurs en faveur des quelque 400 athlètes, qui retrouveront plus facilement leurs marques à Gaston-Gérard. A commencer par l'impressionnante délégation duciste, forte de plus d'une centaine d'engagés, qui, s'ils ne courront pas forcément après les titres, tenteront de réaliser les minima pour participer aux prochaines compétitions, championnats interrégionaux à Chalon le 30 juin, France jeunes, France N2 et pourquoi pas Elite pour les meilleurs. Ce qui est déjà le cas de Cécile Michot, qui a ''claqué'' un gros chrono à Noisy sur 100 m haies (13''20). Pascale Gacon et Julie Vigourt à la perche, Natacha Vouaux sur 100 m et à la longueur, Bérengère Clère sur 100 m haies, Julien Barré sur 800 m, Marie-Cécile Crance au javelot vont tenter de la rejoindre. Même combat pour Xavier Le Coz, qui ne sera pas à Dijon mais en région parisienne pour se qualifier sur 20 km marche. 4x100 cherche qualif Julien Bernard-Godet, au marteau, Myriam Urcel, sur 200 m, ou Laetitia Hoc sur 400 m haies, ont déjà réalisé les minima E et doivent donc améliorer leur marque. Objectif similaire pour les plus jeunes, Pauline Dupuis et Sylvain Goujon au marteau, Sophie Fleutelot et Clément Negra au javelot, Clément Beshonez, habituellement sur 300 m mais qui s'essaiera sur 100 et 200, Anaïs Gagnard sur 100 m haies et triple saut, Sitty Charifou, Elian Mathiot, Charly Geoffroy, Pierrick Meunier et Théo Lamboley à la perche, Héloïse Bilbault sur 5 000 m marche. Le relais 4x100 cadets, composé de Clément Besonhez, Charles Guigou, Loïs Awounou et Emilien De Mesquita, est aussi la recherche d'un billet pour les France. A surveiller également, Jean-Paul Fernandez sur 100 m, Julien Tournadre sur 100 et 200, Najim Ben Mimoun et Julien Perrone sur 400, ou Anthony Derepas, de retour sur 110 m haies. Entre autres. Un gros 1 500 Mais c'est du côté du 1 500 m que la densité côte-d'orienne sera sans doute la plus forte. Chez les garçons, pour le DUC, Stéphane Charnet, Mikaël Pasero, Aurélien Caignol, David et Francis Binet, Khafid Badaoui... pour Athlé 21, Olivier Urlacher ; chez les filles, pour Chenôve, Isabelle Ferrer, Karelle Dubief, Emmanuelle Fleury, Frédérique Margarito, pour Athlé 21, Justine Ambrosioni, Solène Fournet. Par ailleurs, toujours pour Athlé 21, il faudra avoir un œil sur le 400 m, où Jennifer Bernier, Noémie Vouillon et Eddy Berthiaux ne sont pas loin des minima, et sur la hauteur, avec Yann Vaillant. A Chenôve, outre les filles du 1 500 m, Etienne Biernat (hauteur et marteau), Romain Dessendre (800 m), Marie Gambey (200 m, triple saut) et Paul Lalire (5 000 m) ont le potentiel pour faire des choses intéressantes. Enfin, s'il possède la délégation côte-d'orienne la plus resserrée, l'ACR pourrait être bien placé, avec sur 3 000 m, Vincent Mangelaers-Pivot, qui veut aller aux ''France'', Jérémy Crotet, qui devrait lui emboîter le pas, et sur 800 m, Grégoire et Maxime Chevalier. Stéphan LETOURNEAU