La journé avait bien commencée...

C'est sous un soleil printannier que les coureurs sont arrivés sur l'hyppodrome de la Varenne, près de Paray Le Monial. Des demi finales de France de Cross pour 12 ACRistes qui laissaient envisager de belles performances. Aussitôt dit, aussitôt fait par notre vétéran 1 Pierre Audin , le seul du club aligné sur la course vétéran. Aprés un départ rapide, c'est en 17ème position que pierre est entré dans la bataille, au bout d'une longue ligne droite en "Pozzolane" pour aborder les parties herbeuses du circuit. Départ rapide mais en fin de compte payant puisque tout au long du parcours, Pierre ne perdra qu' une dizaine de place pour terminer 28ème au général et se qualifier aux France. Belle performance et bravo. Alexandra prenait la relève sur la ligne de départ avec les cadettes. Inexpérience ou "pas du tout mon truc" elle eu l'impression que cela partait beaucoup trop vite et se retrouva en queue de peloton dès les 300 premiers mètres de ligne droite. La course était finie...Revenir sur celles qui avaient pris le large devenait impossible. Bien entendu, Alexandra allait réagir mais pour doubler des filles qu'elle aurait battu quoi qu'il en soit ! Finalement 64ème au scratch et en y regardant de plus près 12ème Bourguignonne et deuxième Côte d'Orienne... Coté cadets, de réelles ambitions pouvaient se déssiner. Avec l'ajout de Mohamed , tout devenait possible et les France de cross passaient par une qualification en prenant au maximun la 4ème place. Point ne fut, au bout de la ligne droite, le président avait compris que cela relèverait de la chance de pouvoir concrétiser cet objectif... Mais après tout, ce n'est pas moi qui courrait ! Un petit groupe de maillots orangés avait pris la "queue" du peloton. A l'arrière garde, un jour de bataille, l'armée ACRistes n'était déjà plus dans le coup. Seul Maxime avait oser braver le coude à coude en plein milieu des autres maillots bigarés. Revenir de derrière à la méthode "Jeremy " ne marcherait pas aujourdhui, pas avec la cadence qui était imposée par la tête de course. Matthieu en fut même malade et dû se résoudre à lever le pied, doublé par Xavier et Patrick . Qu'elle fut longue cette épreuve ! Les masques sur les visages à l'arrivée exprimaient le dessaroi, l'impossibilité de faire mieux, cette souffrance du coureur qui n'est pas dans un bon jour. Bon, on va pas pleurer, c'est ça la vie ! Ils feront mieux l'an prochain... Et puis, ils nous ont fait vivre de belles courses: Champions de Côte d'Or et de Bourgogne. Chapeau bas. Véronique Bornel était dans le milieu du peloton pour aborder le cross court. Elle s'est battu contre elle même pour suivre le rythme. Pas le même age devant mais une belle place quand même. 35ème au scratch, à seulement 21 seconde de la qualif. 8ème bourguignonne et 3ème Côte d'Orienne. Pas si mal ! Plus de mal coté Lionel où il jura mais un peu tard que l'on ne l'y reprendrais plus sur le court. Souffrir, souffrir...Mais finalement 3ème V2 sur la course et une envie d'aller aux France de V2M les 1er et 2 mars prochain! Ben tiens, quand on a ça dans le sang... Le dernier compétiteur ACRiste du jour courrait en junior en la personne de Vincent . Départ rapide mais pas trop et dans le coup dès les premiers hectomètres. La 20ème position semblait lui convenir et le rythme aussi. Seule la distance pouvait le contrarier avec ses 5900 mètres. Rien n'allait le contrarier dans ses envies d'aller à Laval dans 15 jours. Bien sur la fin , il se payait le luxe de sprinter et d'obtenir avec satisfaction la 18ème place au général. deuxième qualifié de la journée. Les deux courses élites allaient clore cette journée. Chez les filles, point trop de spectacle avec l'entière domination des soeurs Kuster de Colmar. A noter la 3ème place des filles de l'AC Chenôve. C'est plein les yeux qu'on allait en prendre avec la course des seniors. Emmanuel David prenait la tête des opérations en faisant le départ canon des bourgognes. 10m, 20 m d'avance... Mais rejoint plus loin par un petit groupe puis ensuite seul en tête avec deux francs tireurs de Metz métropole: les frères Burrier. C'est sans relâche qu'ils s'emploieront à l'user... Bloquer dans les virages, accélérations succéssives, ralentissements et re-accélération... A deux contre un, à près de 20 km/h, le "Manu" des grands jours devait répondre présent.  Un des deux frères lacha prise dans l'ultime tour mais c'est au coude à coude que les deux hommes de tête voyait arriver l'ultime ligne droite, celle qui allait être le juge de paix. Il restait 100 mètres à parcourir quand l'athlète du Dijon UC pris un, puis deux, puis 5 mètres sur ses "adversaires" du jour avant de s'écrouler de fatigue dans les bras des officiels. Une victoire acquise de haute lutte mais aussi une belle leçon de courage que des amoureux du sport, comme votre serviteur, ont supporté de la voix et de leurs applaudissements. Ce fut une belle journée et merci à tous les ACRistes présent sur le terrain et par la pensée.

Les résultats complets des demi finales Nord est: http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=1&frmcompetition=023595&frmposition=0