ACR Dijon à Semur En Auxois

L'ACR Dijon a été représentée ce dimanche à Semur en Auxois. Sur le Semi avec Pierre AUDIN, Véronique BORNEL et moi même, tandis que sur le 10 Km évoluaient Xavier MANGELAERS-PIVOT (1et cadet), notre nouveau junior Mathieu RASTIROLA, Jean-Louis RABIET (2ème V4M)... Je dois en oublier mais je regarderais sur les classements du 10 que je n'ai pas encore. Je me suis fait, au retour, un petit point sur ma course puisque je n'ai pas eu le loisir de voir celles des autres...

Résumé de la course de Jean-Marc

Le semi marathon de Semur En Auxois était au programme de ce dimanche matin. Un 21,1 Km valonné mais couru sous un léger soleil agréable. Juste ce qu’il faut pour une course sympa mais exigeante. Pierre, Véronique et moi-même étions parmi le peloton et chacun a vécu sa course différemment.

Je vais me permettre de raconter la mienne pour agrémenter ce descriptif. Départ simultané des deux distances : Xavier Mangelaers, Mathieu Rastirola (un nouveau junior) et Jean-Louis partaient pour 9,4 Km. Avec un départ en faux plat sur 400 mètres, pas la peine de faire le Kakou… Avec un objectif de 1H30 et juste pour faire des kilomètres avant Marseille-Cassis, départ tranquilou. Bien calé dans le peloton, je me laisse emmené mais faut quand même bouger les jambes. Descente puis long faux plat jusqu’au 2ème Km passé en 7’47’’ ! Déjà trop vite mais quand faux y aller… Au tour des pavés maintenant ; Ca c’est un peu moins génial mais dans une cité médiévale, ça se comprend. Et on remonte pour repasser devant le podium avec des encouragements. Redescente mais on tourne à gauche maintenant avec une succession de montée et descente peu longue mais casse pattes. Passage au 5ème en 19’44’’. Toujours trop vite mais quand faux y aller…A Gauche, le Mail est là ! Bordé de marronniers, le faux plat montant nous ramène vers la zone animée de la salle des sports. Tiens , voici Mathieu ! le petit nouveau est parti vite et il est à la peine. Un petit encouragement et il me suit sur plus d’un Km mais la descente sur les pavés, ceux qu’on a pris dans l’autre sens tout à l’heure, lui est fatale. Dur dur pour lui alors je file, j’ai un train à prendre. Descente sur les pavés puis remontée et redescente (Je commence à avoir le mal de mer). Je sais que le juge de paix n’est pas loin, la grimpette impitoyable. Passage au 8ème en 32’07’’. Ca tangue mais j’y crois et tout d’un coup la 150% sur 100 mètres… Eh ben je marche ! Ca faisait longtemps et ca va diminuer ma moyenne mais il en reste encore à faire alors cool. Je reprends en haut et ça repart comme en 4’15’’ au Kilo. Les 10 à droite, le semi à gauche, passage du podium et c’est parti pour l’ultime boucle. En bas de la descente, on tourne à droite et voici le 10ème. Pasage en 41’29’’. Mais le pire reste à venir. La Côte, la vraie, près de l’aérodrome. Patrick Garnier me rattrape en bas et je décide de le suivre. Je me sens bien alors je fais le Kakou, j’accélère, je me cale derrière lui et je refais le Re kakou et je m’arrête net ! Un avion à prendre ? Non, trop vite ! Je me reconnecte. Le fil vert sur le bouton rouge… et je repars à mon rythme. Voila ce que sait de manquer de fond. En plus, j’ai entendu et je vois Christiane Siri derrière. A savoir que les deux premières féminines Fettouma Brelaud et Nathalie Tavernier sont devant. Bon faut avancer maintenant, il y a de la descente mais ça dure pas longtemps. Voilà le 14ème km (59’29’’) dans Massène, on coupe la départementale et on continue… Ben oui, quand faux y aller… 15ème en 1H03’41’’.

On tourne à gauche, ça monte et Christiane me rejoint. J’essaye de m’accrocher mais elle a de la ressource, la petite ! 16ème en 1H08’32’’. Ben oui, j’ai marché, et alors ? Coude à coude, nous filons au 17ème. 4’20’’, c’est reparti. Je coince un peu et c’est elle qui est partie mais c’est du 4’23’’. Je m’accroche à deux anciens qui étaient en embuscade. L’un prépare un marathon et l’autre ne va pas si mal. Ils m’emmènent en 4’02’’ entre le 18 et 19ème. Ca sent l’écurie sur le mail mais ç’est du faux plat montant. Je coince un peu et c’est eux qui sont partis maintenant, c’est vraiment trop injuste : Y’a personne qui m’attend !

Le 20ème est là en 1h26’01’’. Plus qu’un bon kilomètre alors je vais pas me faire doubler encore si près du but. 21 en 1h30’22’’. La ligne est passé en 1h30’44’’ : contrat rempli. (Parce que je le « veau »bien)…

Le temps de connaître les classements de mes collègues de club et je pars à la récupération. Et direction la buvette pour boire une bonne bière avec mon chauffeur Jean-Louis et madame. Ensuite discussion avec tous les amis de la course à pied, un petit bonjour à Jacki qui doit être du coin et le repas pris en commun dans la grande salle. J’ai faim comme quatre ! Quelle belle journée.

Classement des ACéRistes au 21,1 Km (en attendant ceux du 10 Km)

  • 1 GUIBAULT THIERRY 1 SE M 1 h 09 m 09 s
  • 2 DAVID EMMANUEL 2 SE M Dijon UC 1 h 10 m 23 s
  • 3 VASSARD VINCENT 3 SE M Athlé 21 1 h 11 m 17 s
  • 10 AUDIN PIERRE 3 V1 M ACR Dijon 1 h 17 m 38 s
  • 31 CHIODIN JEAN MARC 7 V1 M ACR Dijon 1 h 30 m 44 s
  • 71 BORNEL VERONIQUE 4 V1 F ACR Dijon 1 h 40 m 00 s
  • 145 SEIGNEZ ELISABETH 10 VE1 F 2 h 21 m 02 s