Sur le haut de Montmartre...

Au célèbre 54 rue Lepic, Vincent et Théo Van Gogh demeurent de 1886-1888 et au 42 se trouvait le café La Pomponnette fréquenté par Francisque Poulbot. Dans la cour de ce café, il fera construire en 1923 un dispensaire pour les petits poulbots, les gamins démunis de Montmartre. Georges Courteline habite 89 rue Lepic entre 1890 et 1903. Modigliani loge 7 place Jean-Baptiste Clément vers 1908. Le 7 rue Ravignan est l’adresse de Max Jacob entre 1907 et 1911. Place du Tertre se trouvait l’hôtel Bouscarat où ont séjourné Mac Orlan et Depaquit. La maison située à l’angle de la rue des Saules et de la rue Cortot a été occupée par Aristide Bruant à partir de 1885 environ. Le Lapin Agile résiste au temps 4 rue des Saules. Dans les années 1860 à 1880, c’était encore le « cabaret des Assassins » avec ses murs décorés de scènes des crimes du célèbre Troppman. Aristide Bruant habite 30 rue Saint-Vincent. Et le célèbre sacré Cœur… avec ses marches et sa vue magnifique sur le tout Paris et son histoire.

Mais maintenant, Michel le Boulanger de l’ ACR Dijon est passé par là… Je ne vais pas dire que cela va changer le paysage Montmartrois mais il a bel et bien participé aux 10 Km du 9ème arrondissement de Paris ce dimanche 16 novembre.

Michel : Afin de profiter de ma forme sur le marathon de Nice, j'ai participé hier aux 10km du 9ème arrondissement à Paris. Belle course mais pas facile avec 3 cotes sur la butte Montmartre, notamment la rue des Martyrs qui porte bien son nom ! Sur 550 classés je termine 47ème en 39' 27''.