Episode 2 de Brumath

Aux illusions perdues... L’échauffement, chacun dans leur coin, était presque fini. Quelques accélérations dans la ligne droite du départ et dans un peu plus de dix minutes, le départ de la course des juniors allait être donné. Sept maillots orangés allaient essayer de donner la réplique aux meilleures formations juniors de la région Nord-est. Un véritable challenge pour cette équipe avec l’espoir discret de « passer » dans les 4 premières place pour obtenir le sésame des « France ».

Le président, toujours à l’affut, fut attiré par le petit regroupement autour de Vincent… Il avait oublié de mettre son dossard !!! Tandis que Jacques courait jusqu’à la voiture (heureusement assez près) je sentais notre athlète, le plus chevronné des sept, assez soucieux… Le temps d’enlever les vêtements, Jacques était là avec le numéro… Toujours autant de flottement dans les « mimiques » de Vincent. Pas dans le coup même si pour faire bonne figure, tout allait bien selon lui !

Les autres étaient disséminés dans l’aire de départ, assez fringants mais soucieux quand même… Une petite photo pour le souvenir et il fallait déjà se placer dans le box n° 3 réservé à l’ACR Dijon. Kévin, en individuel, se trouvait sur le coté, mais sans pointes !!! Un dernier gel pour Grégoire comme si cela devenait nécessaire. Maxime et Matthieu à gauche et séparés par une simple barrière Jérémy et Vincent se trouvaient devant Thomas et Grégoire. Ils étaient sous les ordres du starter officiel, dans quelques secondes, plus de 120 juniors garçons s’élanceront pour 5850 mètres. La course serait rude et chaque place comptera… PAN !

Les voici partis, le président dans leur dos suit attentivement les maillots oranges. Pas de chute, c’est déjà ça. Les Ducistes nous refont le coup de Chevenon… Solignac et Vandeschrick sont à fond au bout des terrains de football, avant d’entamer la première côte. Et c’est parti pour deux moyennes et une grande boucle.

C’est parti à une allure de folie et j’entends a coté de moi les commentaires acerbes de supporters des équipes concurrentes : « Les maillots rouges vont pas tenir à ce rythme longtemps… ». Ce qui s’avéra exact. Les nôtres étaient loin, dans les cinquante… places. Jérémy avait pris quelques risques en partant plus vite, Vincent pas loin derrière puis Maxime, Matthieu déjà grimaçant, Grégoire, Thomas. Kevin suivait plus loin… Le coureur de tête, impressionnant, avait déjà pris la mesure de ses adversaires et caracolait avec plusieurs longueurs d’avance sur ses poursuivants. Les ACéRistes soufflaient fort. La bagarre pour les places comptait mais il fallait surtout suivre le rythme imposé qui n’était pas de sénateur ! Jérémy, comme à son habitude se mettait en mode diesel et suivait de prés Edouard Thibaud, le champion régional, et Fabien le Duciste. Il ne manquait d’ailleurs pas de les doubler et avait en point de mire Hugo Solignac. Cependant derrière, les maillots rouges du DUC étaient mieux placés que nous… Vincent perdait des places ! Matthieu ne tenait pas debout et courait assis, en grimaçant. Longtemps à la limite, il s’étala de tout son long suivi dans sa chute par deux autres athlètes sous les yeux du président qui n’eut pas le temps de réarmer l’appareil photo ! Maxime tenait son rang. Thomas se battait comme un lion et grappillait des points. Grégoire avait plus de mal tandis que Kévin continuait à son rythme.

La dernière boucle était déjà là et il fallait presque se rendre à l’évidence que ça ne passerait pas. Pour chacun, le sprint de fin de course avec 350 mètres sur le stade allait être dur. Pourtant, nous les encouragions du mieux que nous pouvions ! Ils avaient tout donné. Les visages étaient crispés et les corps fatigués. La désillusion de certain en disait long et chacun pouvait interpréter sa course en fonction de ses sensations. Vincent et Matthieu n’avaient pas été dans le coup. Ils le savaient. Pas la peine d’en rajouter, le président prenait des photos (Presque toutes floues) et espérait encore à la 4ème place qualificative même si au fond il savait que ca ne passerait pas.

Les classements affichés, l’ ACR Dijon pointait à la 6ème place avec 141 points. Le Dijon UC se qualifiait à la 4ème et dernière place qualificative avec 114. Il nous manquait 27 points ! Presque à la portée de l’équipe avec les deux contre-performances. De plus, Maxime était, au classement général, le premier individuel non qualifié (La poisse). Seul, Jérémy irait à Aix les Bains…

Quoiqu’il en soit, c’est la dure loi du sport ! Une expérience de plus pour nos « jeunots » et j’espère bien qu’il ont déjà pris rendez-vous pour l’an prochain. Allez, les garçons, on va pas s’arrêter pour si peu…Il faut se remettre à l’ouvrage et pour certains mieux se préparer pour les grandes occasions… Qu’on se le dise avant les championnats sur piste courant juin.

Lu dans la presse du mardi 25 février : Le contingent de l'ACRD est beaucoup plus restreint avec seulement trois qualifiés : Pierre Audin en vétérans (27e), Xavier Mangelaers-Pivot (34e) chez les cadets et Jeremy Crotet (12e) en juniors. « La déception », comme le souligne Jean-Marc Chiodin, « est venue de l'équipe juniors garçons. Elle est passée à côté de sa course. C'est vraiment dommage. »