A l'heure burundaise

httpidataover-blogcom0120862foulees2009-bp_foulees_2009.jpg Les 10 kilomètres du lac Kir courus hier après-midi, auront été autant animés par une délégation de Burundais que par les records qui y sont tombés. Ils étaient 588 coureurs a répondre présent à ce qui devient la grand messe de la course à pied côte-d'orienne. Le record d'affluence était donc déjà tombé et une grosse demi-heure plus tard, les chronos, eux aussi s'affolaient. Dès le départ, on distingue certaines silhouettes peu connues mais dont les meilleurs régionaux se méfient. Parti à un rythme plutôt tranquille, c'est le local Vincent Vassard qui prenait les commandes de la course. Avec un passage en 3'10" au premier kilomètre il s'agissait là d'un train de sénateur pour la délégation burundaise qui attendait sagement son heure. La course ne se décante vraiment qu'au deuxième kilomètre lorsque le Semurois Pascal Hays décidait de prendre les devants. Dès lors, Emmanuel David et les deux Burundais Emmanuel Duwayo et Egide Manirakiza montraient qui étaient les réels favoris. David s'accochait au train africain jusqu'au 4e kilomètre avant de temporiser. « J'étais encore trop juste pour pouvoir rivaliser », souriait-il au terme de l'épreuve. Au final, les deux Burundais gratifiaient le public d'un sprint magistral, tournant à l'avantage de Duwayo. Chez le féminines, à l'instar de ses compatriotes masculins, Francine Niyonizicriye aura totalement dominé les débats.

Romain LELIEVRE (Le Bien Public, dimanche 24 mai 2009)