Le panache de Ch.Morgo, vainqueur des 100 km de Millau

Pour la 38e édition, la persévérance a payé. Christophe Morgo, pour sa septième participation a enfin réussi sa course. Pourtant, c'est au dernier moment qu'il s'est inscrit, une blessure l'ayant contraint au repos. « C'est par respect envers les organisateurs que je suis là », précise-t-il sur le podium avant d'ajouter : « Mais c'est la dernière fois que je viens aux 100 km car c'est trop exigeant ».

httpidataover-blogcom0120862photos-millau_2009.jpg Il a finalement remporté sa première victoire dans un temps de 7 h 51 min 18 s. Bastien Bravais (8 h 16 min 12 s) et Jean-Baptiste Welte (8 h 16 min 58 s) complètent le podium. En 4e position Brigitte Bec, première féminine, accroche une magnifique 4e place au scratch. Nouveau record féminin de l'épreuve en 8 h 24 min 56 s.

Rencontre avec le vainqueur.

Christophe, voilà une belle victoire avec 24'sur Bastien Bravais.

Sur les 30 premiers kilomètres, j'ai eu très froid. Puis deux fois la côte de Tiergues, c'est terrible. À Saint-Affrique, je suis passé devant avec 12 minutes d'avance. Je me suis dit « Faut gérer », mais je n'ai rien lâché. C'est dans la longue ligne droite entre Saint-Georges et Saint-Rome que les différences se font. Je le savais. C'est là que j'ai construit ma victoire.

C'est vrai que vous avez l'expérience de cette course…

Oui, cela aide. J'avais quand même peur de ne pas terminer. Je voulais arriver avant la nuit. L'arrivée, c'est magique avec les enfants autour de moi. Cela va trop vite, on veut dans ces cas-là que cela dure. D'ailleurs c'est pour cela que j'ai refait la montée sur le podium, pour apprécier. Je dédie cette victoire à mes enfants, à mon frère handicapé pour qui je cours.

Pour atteindre ce niveau, quels entraînements faites-vous ?

Pour préparer Millau je commence début juillet. Sur le mois, j'avale 650 km.

Idem en Août. Je fais aussi de la préparation dans les Pyrénées.

Quels sont vos résultats à aujourd'hui ?

D'abord je veux dire que je cours uniquement pour le plaisir, je ne suis pas à la recherche de résultats. En courant, je regarde le paysage et ici je suis gâté. Je suis essentiellement un coureur de Trial. Je fais aussi des marathons. Cette année j'en ai fait une dizaine et en ai remporté quatre. Je fais aussi les Templiers ou j'ai fini 17e.

Alors décidé vous ne revenez plus ?

Sur le coup la fatigue… Mais Millau, c'est Millau. On verra. La préparation, c'est une contrainte pour la famille vous savez. En juillet et août, les enfants sont en vacances. Les laisser pour me préparer, ce n'est pas facile. Pour mon épouse aussi, même si elle court aussi. Donc elle comprend.

Maintenant c'est de la récupération. Et après ?

J'ai 44 ans, je suis de Mèze, sur l'étang de Thau. Demain je me repose et lundi je suis à la chasse. Après on verra. LaDepeche.fr , dimanche 27 septembre 2009