Retour sur les Templiers 2013 par Matthieu Tharion 2/2

Les quadri ramassent mais qu’importe, je dépasse beaucoup de monde et il ne me reste que 2h30 de course. Au 55ème km, je pars à la faute ! Une seconde d’inattention et me cheville droite vrille dans cette interminable descente ou je me faisais plaisir. Je suis stoppé net. J’évalue la gravité de l’entorse en boitillant. Je marche sur 100 mètres, la douleur s’atténue et comme je suis chaud je peux repartir sans trop de gêne. Je retrouve enfin ma chérie au 61ème kilomètre. Il ne reste que 12km, mais 800m de dénivelé positif! Je ne mettrais pas moins de 45min pour rallier le dernier ravitaillement du 64ème km en 418ème position.

A cet instant, je suis heureux car quoi qu’il arrive en repartant du R4 je serai Finisher ! On repart sur une grosse descente très pentue et très technique qui fait mal. A ce moment-là de la course je me rends compte que je préfère monter que descendre ! Arrive enfin la dernière remontée vers La Puncho d’ Agast, célèbre antenne de télécommunication dominant Millau. L’ascension est très difficile, c’est limite de l’escalade. On doit monter des blocs rocheux de 80cm.

Au sommet la vue sur Millau et le viaduc est superbe. Il reste 20min de descente pour franchir l’arche des Templiers. Ça commence à s’exciter à la sortie de la grotte du hibou. Je sais que j’ai réalisé une belle perf et ne cherche pas à gagner une dizaine de places dans la descente, je savoure ma course et laisse même passer ceux qui ont un train à prendre. Le public en ferveur est au rendez-vous, ma chérie également. Mon aventure s’achève après 10h57 d’efforts. Je reçois ma 2ème médaille de finisher du grand trail des templiers. Je sais déjà que l’année prochaine je serai au départ pour une troisième. Comme je ne suis pas un écrivain dans l’âme, j’espère avoir pu vous faire vivre au mieux mon aventure et je vous ai également ramené quelques images pour compléter mon récit.