45ème Raid Le Puy - Firminy

16h, retour sur Dijon. Merci à mon Taxi pour conduire aussi bien et vite, .

Juste le temps d'avaler un café, le 1er d'une longue nuit. 17h17, dans le train direction Firminy, puis on saute dans la navette de l'organisation direction Le Puy.

Minuit, l'heure du crime, les 360 coureurs sont libérés pour rejoindre Firminy. Histoire de prendre les chemins de Saint Jacques mais à l'envers.

Nouveau lieu de départ, 2km de plat en moins. Après un instant, je regarde ma montre 7,5 km/h. Tu as raison, part ma trop vite, tu aviseras par la suite. Mes jambes auront t'elles récupérées en 8h de transit? Ma cuisse de poulet et mon taboulé sera t'il suffisant?

Je continue de remonter dans le peloton ce qui me dit, que je ne suis pas si mal. Les jambes ne sont pas lourdes et je peux commencer le Test de ma frontale Ferie HL40. Je suis là pour cela quand même...

3h37, j'arrive à Beaux au 30ème km, tient je mets 7' de plus que la dernière fois que je suis venu. 2 bol de soupe plus et après avoir affronter un brouillard à ne pas voir à plus de 10m.

Raid-Le-Puy-Firminy.jpg

C'est reparti, attention à ne pas s'emballer dans ces longs faux plats descendants jusqu'à Confolent. 5h17 au 40ème, la fatigue commence de s'installer peu à peu alors que nous avons eu le droit à une giboulée de neige.

Le remontée vers Monistrol-sur-Loire pique un peu, mais je continue à doubler dans ces parties montantes. 50ème km à 6h57, je suis à peu près sur les mêmes bases que sur la Sparnatrail...Après un changement de batterie, c'est reparti. Les 20 derniers km vont être long. J'ai les releveurs du pied droit qui se font sentir.

Les descentes vont s'avérer un véritable calvaire. Pouvant à peine poser le pied au sol . On avance toujours et toujours se disant que le repos n'arrivera que plus vite.

9h55, 70 km et 1567m+, j'arrive enfin à Firminy. Je visais 10h. je terminerai 134ème sur 360.

Objectif atteint.